Menu
Nos propositions

Ecologie environnementale



Trop longtemps on a cantonné l'Ecologie à l'écologie environnementale. Mais l'Ecologie ce n'est pas que l'éolien et le solaire,  c'est d'abord et surtout le respect et la responsabilité. Tout notre projet de société en est imprégné. L'indispensable efficacité énergétique repose sur l'organisation de notre société mais aussi sur chacun de nous.

Mais l'écologie environnementale embrasse aussi l'agriculture sans laquelle aucune civilisation ne peut se construire. Le concept de développement durable qui est la version habile de la croissance économique mérite d'être dépassé car tout productivisme est incompatible avec un environnement sain.

La planification écologique se met en place d'elle-même au fur et à mesure de l'application des mesures que nous proposons pour l'écologie environnementale :
  • Elaborer un étiquetage mettant en évidence l'empreinte sociale et écologique de chaque produit vendu par une couleur : verte, orange ou rouge
  • Interdire le principe d'obsolescence programmé des produits
  • Interdire les scannettes (cette technique déshumanise et contribue au chômage, elle symbolise le désastre machiniste).
  • Généraliser l'approche de la conception universelle pour penser dés l'origine l'ensemble des produits et des services, avec une facilité et une qualité d'usage pour tous
  • Uniformiser partout en France, éventuellement en Europe, les couleurs pour le tri sélectif
  • Mettre en place le principe pollueur-réparateur
  • Instituer un service spécial au Ministère de l'agriculture pour la sauvegarde de l'eau
  • Créer une Autorité mondiale de l'eau (Ame) indépendante pour remplacer le Conseil mondial de l'eau qui dépend des multinationales
  • Généraliser l'irrigation au goutte à goutte
  • Examiner les tests de dépollutions des terres par les plantes
  • Interdire de rejeter des eaux usées dans les rivières, fleuves, lacs, mers et océans sans avoir été traitées par procédé de filtration biologique
  • Multiplier les jardins filtrants (en attendant que nous cessions de polluer les eaux) avant les stations d'épuration
  • Réduire l'empreinte écologique de l'activité de jardinage en interdisant par exemple la vente de produits issus de la pétrochimie et toute utilisation de produits chimiques
  • Multiplier les toilettes non conventionnelles qui économisent l'eau et permettent le compostage des matières fécales et urines
  • Supprimer la licence aux armateurs qui dégazent en mer et qui y rejettent les déchets
  • Mettre en place un Plan Emploi pour l'installation paysanne, articulé notamment sur des processus d'apprentissage (initial ou continu) de recherche et d'accompagnement pour promouvoir les projets de petite taille et les techniques de culture agro-écologique, pour répondre entre autres aux besoins de la restauration collective (hôpitaux, maisons de retraite, cantines...)
  • Instituer un mécanisme de lissage des revenus des agriculteurs (car ils subissent trop de hauts et de bas)
  • Instaurer l'alimentation bio de proximité sur tous les points de restauration publique ainsi qu'une option végétarienne
  • Créer un Plan National pour l'Alimentation Locale, Biologique et Solidaire
  • Convertir toutes les terres en bio dans un délai de 20 ans
  • Promouvoir une PAC écologique et biologique
  • Les SAFER et les Chambres d'agriculture doivent contribuer au développement des structures paysannes bio
  • Généraliser les diagnostics globaux de conversion à la bio
  • Mettre en place un nouveau mode de calcul des aides, basé sur les services environnementaux en tenant compte des emplois plus que sur la taille de l'exploitation
  • Cesser les monocultures
  • Multiplier les jardins partagés et promouvoir la permaculture comme la biodynamie
  • Développer une politique foncière ambitieuse pour protéger et développer la production alimentaire, en priorité en périphérie urbaine (ceintures vertes...)
  • Organiser une réforme agraire
  • Recenser les terrains abandonnés pour en permettre la culture par des personnes volontaires qui paieront un loyer
  • Développer des groupements fonciers dans lesquels quiconque peut acheter des parts de terrain obligatoirement loués à de jeunes agriculteurs
  • Revitaliser le milieu rural en encourageant le retour du travail à la terre et le développement des éco-villages
  • Le principe BBC (batiment basse consommation) et les écomatériaux doivent devenir la norme
  • Promouvoir l'agriculture de montagne
  • Relancer le classement du Mont-Blanc au patrimoine mondial de l'Unesco
  • Développer et valoriser la biodiversité agricole et sauvage (plantes et animaux) dans les fermes, favoriser les échanges de savoir-faire et de semences reproductibles entre paysans et jardiniers, prévenir la bio-piraterie et la concurrence économique déloyale
  • Développer les forêts irrégulières
  • Encourager ceux qui le souhaitent à produire et distribuer une alimentation saine (donc bio), accessible à tous, et par conséquent à avoir accès aux ressources (foncier, eau, semences reproductibles, petits équipements, logement...)
  • Diversifier la production, la vente directe, les marchés bio et favoriser l'autoproduction alimentaire
  • Libéraliser la diffusion des semences naturelles et biologiques
  • Interdire les OGM et les nanotechnologies, pas de moratoire
  • Susciter des zones géographiques "blanches", débarassées du brouillard électromagnétique issu de nos technologies
  • Permettre aux citoyens d'utiliser un moyen de transport collectif compatible avec leur santé et leur lieu de résidence
  • Légiférer pour que 100% de la production soit 100% recyclable
  • Taxer les produits emballés pour inciter les consommateurs et fournisseurs
  • Développer la consigne chaque fois que cela est possible (piles, bouteilles, portables...)
  • Créer un label européen pour le commerce équitable
  • Appliquer les règles européennes en matière de transport et d'utilisation des produits toxiques et des matériaux dangereux
  • Agir pour que aucun travailleur ne subisse des expositions à des produits nocifs
  • Sanctuariser le maximum d'espaces maritimes et terrestres
  • Agir pour instituer un organisme mondial de sauvegarde de la biodiversité
  • Relocaliser les productions d'énergies c'est possible avec les énergies renouvelables et les économies
  • Sortir progressivement du nucléaire et des énergies fossiles par une politique énergétique intelligente : diversité (énergies renouvelables), efficacité (isolations et éducation aux économies), économie de proximité, ruralité et sobriété
  • Instaurer un concept de "ville 30" où la limite à 30 km/h devient la règle et le 50 l'exception
  • Soutenir les projets de récupération de chaleur fatale (écologie industrielle, eaux usées, réseaux de chaleur...)
  • Revoir le système du bonus/malus lié à l'achat des véhicules dits propres pour le réformer en intégrant les critères CO2 et microparticules pour ne plus servir de promotion du diesel
  • Idem pour la taxe à égaliser entre diesel et essence
  • Stopper les agrocarburants actuels pour aller vers ceux issus des sous produits des productions agricoles ou des rejets organiques des ménages et entreprises (agrocarburants de 3eme et 4eme génération)
  • Examiner les tests ici et là dans le monde contribuant à réduire l'utilisation des automobiles dans les villes
  • Définir un objectif de 15 % de part modale vélo pour 2020 (4 % en France en 2011)
  • Sanctionner le stationnement sur aménagement cyclable comme dangereux et pas seulement gênant
  • Mettre en place une offre massive des stationnements sécurisés prés des lieux de transports collectifs
  • Informer sur les moyens de lutte contre le vol et antivol en U de bonne qualité mais aussi déploiement du marquage des vélos à l'échelle du territoire
  • Multiplier les ateliers d'auto réparation de vélos
  • Sensibiliser les conducteurs sur le respect des cyclistes
  • Promouvoir chez nos jeunes les avantages des modes actifs de locomotion, comme le vélo par exemple
  • Organiser des opérations inter écoles, inter entreprises pour récompenser les plus éco-mobiles comme des campagnes pro vélos
  • Inciter financièrement au vélo comme en Belgique ou au Danemark...
  • Abandonner le projet des nouveaux réacteurs nucléaires
  • Stopper la production du plutonium et du mox
  • Geler les projets d'enfouissement de déchets radioactifs ainsi que toute nouvelle installation de stockage de déchets nucléaires
  • Réduction massive des financements de recherche et développement du nucléaire vers la maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables
  • Créer une filière de démantèlement des installations nucléaires 
  • Multiplier les possibilités de formations aux métiers pour favoriser la transition énergétique
  • Légiférer pour que tout organisme public fasse un état des lieux et se dote d'un tableau de bord sur l'énergie consommée, donnant ainsi l'impulsion à toute la société
  • Créer dans chaque département un service local pour la maitrise de l'énergie 
  • Adopter un seuil règlementaire de performances énergétiques de tout appareil électrique
  • Supprimer du marché les équipements les moins performants
  • Interdire les panneaux de publicité éclairés
  • Faire éteindre les enseignes lumineuses commerciales pendant la fermeture de l'établissement
  • Supprimer de la vente les laines de verre et laines de roche
  • Sortir de la chimie par une législation adéquate et la prise de conscience active des consommateurs
  • Inscrire dans la loi le respect de l'autocollant "Stopub"
  • Interdire tout affichage et dépliant publicitaires


Inscription newsletter


Brèves
28/02/2017

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes
Alors que l’État cartographie les cours d’eau du pays, la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, a mobilisé ses troupes pour en faire déclasser le maximum. Enjeu : échapper aux règles sur la lutte contre la pollution. Deuxième volet de l’enquête de Reporterre.
Reporterre - 28/02/17
28/02/2017

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice
Le tribunal administratif a annulé la cession à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs d’une forêt sous laquelle doivent être enfouis des déchets nucléaires.
Le Monde 28/02/17
09/01/2017

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions
Les nouvelles régions françaises et leurs exécutifs ont un an. Au sein de ceux-ci, les élus proches de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, sont nombreux. Et détiennent les leviers de commande sur les nouvelles compétences échues aux régions, comme la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural.

Enquête à retrouver sur Reporterre.net

Dernier tweet
Page Facebook
Partager notre site