Menu
Notre actualité

Des milliers de disjoncteurs Enedis défaillants : comment savoir si vous êtes concernés ?


Des défauts de fabrication constatés. Des milliers de disjoncteurs de branchement identifiés par Enedis présentent potentiellement un risque de court-circuit ou de surchauffe du système électrique. Soyez vigilants.


La sécurité de vos installations électriques pourrait être affectée. En effet, 302 000 disjoncteurs fabriqués entre mai 2017 et avril 2019 fournis par Enedis sous les marques General Electric, Hager, Eaton et ABB peuvent présenter un défaut de fabrication, rapporte Ouest France.

Si 170 000 d’entre eux ont d’ores et déjà été identifiés et remplacés, notamment en Bretagne et dans les Pays de la Loire, plus de 130 000 présentent encore un risque potentiel en cas de surchauffe du système électrique ou de court-circuit. "Le système de déclenchement différentiel pourrait ne pas fonctionner", admet Enedis au quotidien régional.

 
 

L’alerte, donnée par l’un des fournisseurs, indique qu’"une série de disjoncteurs seraient potentiellement défectueuse", ajoute la filiale d'EDF, en charge de l'exploitation de ces appareils. Votre sécurité pourrait donc être en danger. Par ailleurs, les clients déjà identifiés ont reçu un courrier, note Enedis.

Disjoncteurs Enedis défaillants : lesquels sont concernés et quels sont les risques ?

Les disjoncteurs de branchement, qui servent de système de sécurité additionnel au disjoncteur de tableau électrique, sont ici visés. Le premier danger réside dans le fait que ces boîtiers électromécaniques défaillants pourraient entraîner un dysfonctionnement du déclenchement différentiel. Le courant ne pourrait donc pas être coupé lors d’un court-circuit ou en cas de surchauffe. "Si l’installation concerne une maison aux normes, ce défaut aura peu d’impact. Il existe d’autres sécurités sur les tableaux électriques qui sont plus sensibles que ces disjoncteurs en cas de problème", précise un électricien à Ouest-France.

Au sein des bâtiments qui ne sont pas aux normes, les dangers sont en revanche beaucoup plus élevés.

"Le plus important est celui de l’électrocution, si le disjoncteur ne saute pas en cas de défaut d’isolement d’un fil", prévient l’électricien.

Un incendie peut aussi se déclarer.
Lire la suite de l'article sur le site Planet.fr



Inscription newsletter


Brèves
28/02/2017

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes
Alors que l’État cartographie les cours d’eau du pays, la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, a mobilisé ses troupes pour en faire déclasser le maximum. Enjeu : échapper aux règles sur la lutte contre la pollution. Deuxième volet de l’enquête de Reporterre.
Reporterre - 28/02/17
28/02/2017

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice
Le tribunal administratif a annulé la cession à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs d’une forêt sous laquelle doivent être enfouis des déchets nucléaires.
Le Monde 28/02/17
09/01/2017

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions
Les nouvelles régions françaises et leurs exécutifs ont un an. Au sein de ceux-ci, les élus proches de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, sont nombreux. Et détiennent les leviers de commande sur les nouvelles compétences échues aux régions, comme la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural.

Enquête à retrouver sur Reporterre.net

Dernier tweet
Page Facebook
Partager notre site