Menu
Notre actualité

LeFigaro | Francis Lalanne, on le retrouvera... aux législatives !


Après avoir recueilli 3% des voix en 2007, le chanteur aux cuissardes brigue dix ans plus tard un siège de député à la tête du mouvement écocitoyen «100%». Formation dont il vient de présenter ce week-end, Place de la Bourse à Paris, les 577 candidats.


Alors que la campagne pour la présidentielle bat son plein et mobilise quelques artistes, Francis Lalanne pense déjà aux législatives.

Après son expérience en 2007, le chanteur, auteur en 2007 de la chanson Dépolluer la planète, brigue un siège de député à la tête d'un nouveau mouvement écocitoyen baptisé «100%», d'après une information relayée par Le Parisien.

Rassemblant 28 groupes citoyens et écologistes, dont l'Alliance écologiste indépendante, qu'il a cofondée avec Jean-Marc Governatori en 2009, 100% «propose une alternative citoyenne aux professionnels de la politique», vante un slogan de campagne sur son site Web : «0% politicien, 100% citoyen». Un mouvement auquel Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère depuis... 1977, député des Pyrénées-Atlantiques depuis... 2002 et candidat centriste à l'élection présidentielle, est également associé.

Le mouvement envisage de présenter autant de candidats que de places dans l'hémicycle, soit 577 candidats pour ces élections prévues les dimanches 11 et 18 juin 2017. Une première réunion publique s'est tenue place de la Bourse ce samedi 11 février afin d'annoncer les noms de ces représentants.


La place de la Bourse, un lieu sympbolique pour Lalanne car, comme il l'a déclaré à nos confrères de Breiz Info : «Que l'on vote Hamon, Macron, Fillon ou Le Pen, on va se retrouver avec le même Président. Il sera l'instrument du système dominé par l'argent. Arrêtons ces soi-disant alternances politiques qui ne changent rien et surtout n'apportent pas de solutions. Il est grand temps offrir une alternative citoyenne à la politique politicienne. Quand on s'investit en politique, quand on est élu c'est pour servir et non pour se servir. Aujourd'hui, on a le devoir de s'engager. Nous devons être les artisans de notre propre destin, nous battre nous-mêmes pour nous-mêmes.»

Francis Lalanne, qui sort ce vendredi un album en hommage au poète anarchiste Léo Ferré (intitulé sobrement À Léo), envisage d'enfiler ses plus belles cuissardes pour tenir de nombreux meetings à travers la France. «100% a vocation à devenir le premier parti politique français en juin 2017. La seule condition est de le faire connaître», a-t-il encore déclaré, sans peur, à Breizh Info.

Le chanteur s'était déjà présenté aux élections législatives de 2007, sous l'étiquette du Mouvement écologiste indépendant dans la 2e circonscription de Strasbourg. Il avait recueilli... 3% des voix! Pour les élections municipales de 2008, il s'était présenté dans la ville de Montauban en tant que candidat indépendant. L'année suivante, il était porte-parole de l'Alliance écologiste indépendante, un groupement de trois partis écologistes, pour les élections européennes dans la circonscription sud-est. Un engagement qu'il poursuit donc avec 100% car, comme le pense Francis, «le poète peut-être politique. La poésie met de l'action dans la politique...»


SOURCE : LEFIGARO 13/02/1 7


Inscription newsletter


Brèves
28/02/2017

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes
Alors que l’État cartographie les cours d’eau du pays, la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, a mobilisé ses troupes pour en faire déclasser le maximum. Enjeu : échapper aux règles sur la lutte contre la pollution. Deuxième volet de l’enquête de Reporterre.
Reporterre - 28/02/17
28/02/2017

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice
Le tribunal administratif a annulé la cession à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs d’une forêt sous laquelle doivent être enfouis des déchets nucléaires.
Le Monde 28/02/17
09/01/2017

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions
Les nouvelles régions françaises et leurs exécutifs ont un an. Au sein de ceux-ci, les élus proches de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, sont nombreux. Et détiennent les leviers de commande sur les nouvelles compétences échues aux régions, comme la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural.

Enquête à retrouver sur Reporterre.net

Dernier tweet
Page Facebook
Partager notre site