Menu
Nos propositions

Ecologie relationnelle et internationale



Réfléchir au sens de sa vie, au sens de la vie est une façon de trouver la sérénité dans une saine relation à soi et à l'autre, qu'il soit animal, humain, matière ou végétal. Qu'il soit en France ou ailleurs. Le monde est un village et la mondialisation, les inventions humaines, ont accru l'interdépendance entre les nations et les personnes. Nous constatons l'affirmation d'un monde multipolaire puissant avec le Brésil, la Chine, les Etats-Unis, l'Inde...L'Etat-nation n'est plus à la dimension du monde d'aujourd'hui. Construire l'Europe est une assurance pour son pays.

L'Alliance souhaite une Europe solide et unie. C'est l'intérêt de la France. La perte de souveraineté n'est pas liée à  l' Europe mais à l'endettement excessif ! Perdre volontairement et dans l'intérêt national un peu de souveraineté, c'est précisèment exercer sa souveraineté. Cependant, le plus bel acte de politique étrangère c'est la construction d'une France aussi exemplaire que possible, pour inspirer les autres peuples. 

Des volontés d'organisation régionale commerciale peuvent conduire à un sentiment d'identité planétaire : l'ALENA (Accord de Libre-Echange Nord-Américain), l'ASEAN (Organisation de l'Asie du Sud-Est), le MERCOSUR (Marché Commun de l'Amérique du Sud), l'Union européenne peuvent être des étapes. Même remarque pour l'Union pour la Méditerranée.

Cependant, nous avons à prendre garde à ce que ces zones ne nuisent pas aux circuits courts car les transports d'aujourd'hui sont polluants comme le libre échange d'aujourd'hui est néfaste.
  • Dépasser les nationalismes, ils sont vecteurs de conflits
  • Constater que les relations internationales et la qualité de vie des peuples souffrent de l'égoïsme des nations
  • Examiner la pertinence de rester au sein de l'Otan
  • Eviter les interventions directes dans les autres pays
  • Respecter et promouvoir les agricultures des pays appauvris
  • Oeuvrer pour un monde organisé en régions unies
  • Aider les groupes pacifistes d'Israël et de Palestine à construire la paix durable entre ces deux peuples.

Des volontés d'organisation régionale commerciale peuvent conduire à un sentiment d'identité planétaire : l'ALENA (Accord de Libre-Echange Nord-Américain), l'ASEAN (Organisation de l'Asie du Sud-Est), le MERCOSUR (Marché Commun de l'Amérique du Sud), l'Union européenne peuvent être des étapes. Même remarque pour l'Union pour la Méditerranée. Cependant, nous avons à prendre garde à ce que ces zones ne nuisent pas aux circuits courts car les transports d'aujourd'hui sont polluants comme le libre échange d'aujourd'hui est néfaste.
  • Dépasser les nationalismes, ils sont vecteurs de conflits
  • Constater que les relations internationales et la qualité de vie des peuples souffrent de l'égoïsme des nations
  • Examiner la pertinence de rester au sein de l'Otan
  • Eviter les interventions directes dans les autres pays
  • Respecter et promouvoir les agricultures des pays appauvris
  • Oeuvrer pour un monde organisé en régions unies
  • Aider les groupes pacifistes d'Israël et de Palestine à construire la paix durable entre ces deux peuples.

Au sein de l'Union européenne, un noyau solide composé au moins des Allemands et des Français, donnera une belle impulsion aux peuples des autres nations.

Par ailleurs, l'expérience montre que l'accord des 28 sur tel ou tel sujet est pratiquement impossible : notre Union pourrait donc s'organiser de façon à ce que il soit admis que sur telle ou telle problématique, tel ou tel sujet, X pays agissent et s'expriment pour démontrer leur accord et être efficace. Cela ne veut pas dire que l'Europe est divisée, cela prend acte des différences normales entre des peuples qui ont chacun leur Histoire et leur chemin. Le but est l'Union politique mais chaque chose en son temps...

On peut réfléchir à une Constitution mondiale dont nous vous proposons une base de réflexion: une Constitution mondiale est nécessaire parce que la Terre est un village, parce qu'elle requiert la coopération, la coordination, le respect et la responsabilité. Elle contribue à l'autonomie alimentaire et énergétique des populations locales. Un Comité d'experts indépendants veillera à son application :
  • Une déclaration des droits et devoirs de chaque pays, de chaque région, comme, par exemple, celui de respecter scrupuleusement la liberté de pensée et d'opinion de chaque être humain, mais aussi l'autonomie alimentaire et énergétique des régions
  • L'engagement solennel de chaque gouvernement territorial qu'un administré ne soit contraint à l'inactivité forcée, à la solitude, la sous-alimentation ou l'absence de logement
  • Une politique de régulation mondiale des produits alimentaires par stockage concerté au niveau mondial est indispensable pour éviter les fluctuations de prix
  • Le respect effectif de tous les écosystèmes et de tous les animaux, l'extension mondiale des réserves marines et terrestres, avec organismes de contrôle locaux
  • Une éducation commune dans ses priorités fondamentales : lire, écrire, compter (dans sa langue natale), la formation du caractère axée vers le respect de tous les êtres, de sa santé, des écosystèmes, et la conscience des responsabilités, apprendre à penser internationalement sera une priorité. L'esperanto sera proposé.
  • Une section législative mondiale élue par les peuples pour édicter les lois mondiales avec une chambre des députés (élection proportionnelle à la population de chaque pays) et un Sénat avec un représentant par pays
  • Une Cour Suprême Mondiale pour interpréter ces lois, avec juridiction obligatoire en ce qui concerne les conflits internationaux, un Tribunal Pénal International pour juger les gouvernants soupçonnés de crimes contre l'humanité, de dictature ou de détournement de fonds publics (lorsqu'il y a carence du Tribunal national)
  • Le contrôle de toutes les armes de destruction de masse par le gouvernement mondial, avec désarmement de toutes les nations, sous inspection sévère, jusqu'au niveau correspondant à l'organisation internet
  • Un droit de taxation bien défini et limité, pour soutenir les actions nécessaires au maintien de la paix et à la résolution des problèmes affectant de façon vitale le bien-être de l'humanité
  • Tout pouvoir non expressément délégué au gouvernement mondial sera réservé aux pays eux-mêmes et à leur population, laissant chaque nation libre de choisir son propre système politique, économique et social
  • Que tout système politique voté par le peuple permette une coopération active entre gouvernants et contribuables, de façon à ce que chaque membre de la Nation participe comme le fait chaque cellule pour la santé du corps humain
La gouvernance mondiale, c'est formuler une politique intérieure aux dimensions de la planète. Pour ce faire, il est nécessaire qu'un sentiment d'identité planétaire se développe chez les citoyens du monde entier. Construire l'Union européenne et un esprit européen, sont des moyens pour cela.
Si politiciens et citoyens apprennent à attendre, manifestant ainsi leur estime pour l'ordre intrinsèque des choses et leur profondeur, s'ils comprennent que toute chose dispose de son temps dans ce monde, et que l'important, au-delà de ce qu'ils espèrent de la part du Monde et de l'Histoire, c'est aussi de savoir ce qu'espèrent le Monde et l'Histoire à leur tour, alors l'Humanité émergera.
 
  • Comprendre que le respect du libre-arbitre est une attitude fondamentale
  • Se souvenir que notre liberté s'arrête là où commence celle de l'Autre
  • Envisager que les défauts de respect et de responsabilité soient la cause de nos maux
  • Bannir l'insulte et l'indifférence à l'égard des religieux, des non-religieux, des contradicteurs politiques, de ceux qui pensent différemment, de ceux qui sont différents
  • En finir avec la ghettoïsation
  • Construire une économie coopérative, et pas productiviste car elle détruit les relations humaines
  • Examiner et inciter à reproduire les organisations internes d'entreprises où les relations sont harmonieuses
  • Promouvoir dans chaque département, le colunching, le covoiturage...
  • Former les élus à l'écologie relationnelle et à la communication bienveillante
  • Proposer des stages de parentalité aux parents
  • Donner des moyens éducatifs aux parents qui le souhaitent (livres, vidéos...)
  • Enseigner l'histoire et la géographie de l'Europe plutôt que celle de la France
  • Favoriser les échanges culturels et artistiques, les jardins potagers collectifs, les pratiques sportives...


Inscription newsletter


Brèves
28/02/2017

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes
Alors que l’État cartographie les cours d’eau du pays, la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, a mobilisé ses troupes pour en faire déclasser le maximum. Enjeu : échapper aux règles sur la lutte contre la pollution. Deuxième volet de l’enquête de Reporterre.
Reporterre - 28/02/17
28/02/2017

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice
Le tribunal administratif a annulé la cession à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs d’une forêt sous laquelle doivent être enfouis des déchets nucléaires.
Le Monde 28/02/17
09/01/2017

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions
Les nouvelles régions françaises et leurs exécutifs ont un an. Au sein de ceux-ci, les élus proches de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, sont nombreux. Et détiennent les leviers de commande sur les nouvelles compétences échues aux régions, comme la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural.

Enquête à retrouver sur Reporterre.net

Dernier tweet
Page Facebook
Partager notre site