Menu
Communiqués de presse

CP | Alliance écologiste indépendante membre fondateur du collectif 100%



Communiqué de presse – Mouvement 100%
Paris, le 30 novembre 2016
NAISSANCE DU MOUVEMENT 100% , COLLECTIF DE 25 MOUVEMENTS POLITIQUES CITOYENS ET ECOLOGISTES  
 
Dans le cadre des élections législatives de 2017, 25 mouvements politiques citoyens et écologistes ont décidé d'unir leurs forces en créant le « Mouvement 100% » afin de proposer une alternative aux partis dépassés et aux extrêmes.
Ce rassemblement autour de valeurs communes et de priorités programmatiques partagées se traduira par une labellisation des candidats et des mouvements sur la base d'un « contrat d'alliance » à respecter par les signataires.

Fort de ses 577 délégués locaux, 100% s'engage dès aujourd'hui pour les élections législatives et présentera des candidats labellisés 100% dans toutes les circonscriptions.

L'ensemble des mouvements se sont réunis ce mercredi 30 novembre pour lancer officiellement le « Mouvement 100% » et présenter à la presse les 27 mesures phares du projet éco-citoyen.
  • Mise en place d’une dose significative de proportionnelle permettant une meilleure représentation de la diversité des opinions du pays. Tous les courants politiques au-delà de 1% des voix doivent être représentés ;
  • Modification du fonctionnement du système électoral afin d’obtenir une réelle parité. Ne plus avoir un député et un suppléant mais bien un binôme, homme femme, qui aura des rôles partagés ;
  • Instauration comme condition d’éligibilité à toutes les élections l’absence de condamnation inscrite au bulletin n° 2 du casier judiciaire ;
  • Renforcer le non-cumul des mandats tout en limitant leur renouvellement une fois ;
  • Suppression de la réserve parlementaire, outil du clientélisme ;
  • Généralisation des outils démocratiques participatifs (référendum, groupes locaux de transition…) ;
  • Instituer une TVA écologique et sociale en fonction du bilan carbone et du cycle de vie des produits comme de leur charge en main d’œuvre, afin de réduire les charges sur le travail ;
  • Tester pendant 3 ans dans un département ou une région volontaire , un revenu d'existence de 1000 euros mensuel pour chaque adulte en substitution de toute autre aide;
  • Création de 10 000 postes de travailleurs sociaux et d'éducateurs de rue à destination des personnes inscrites au chômage avec un plan de formation associé;
  • Développement des monnaies locales complémentaires afin de stimuler l’économie et l’emploi dans les territoires ;
  • Stimuler les Banques du temps afin d’impliquer les citoyens dans des démarches coopératives (Systèmes d'Echanges Locaux…)
  • Lancer des plans régionaux d'isolation de toutes les constructions qui se financera par les économies d'énergie réalisées ;
  • Lancer des plans régionaux de soutien à la végétalisation massive des villes ;
  • Création dans chaque département d’une Maison de stockage de semences, structure de stockage centralisée qui fait office à la fois de « banque de réserve », de stock régulateur pour les excédents temporaires de semences et de centre de rediffusion ;
  • Promotion de l’emploi par le soutien aux projets paysans en recensant notamment les terres abandonnées pour les proposer à des paysans ;
  • Eradiquer le chômage longue durée en généralisant les expérimentations « territoires zéro chômage » ;
  • Interdire toute nouvelle création de grande surface ;
  • Mettre fin à l’absence de liberté thérapeutique en France ;
  • Revalorisation de l 'Allocation Adulte Handicapé à 1000€/mois pour dépasser le seuil de pauvreté et permettre aux allocataires de vivre dignement ;
  • Généralisation des pédagogies alternatives et de l’éducation à la santé ;
  • Engager une grande réforme territoriale conférant une autonomie maximum aux régions et aux intercommunalités ;
  • Election au suffrage universel des membres des communautés d’agglomération et des communautés de communes ;
  • Création d’un Ministère de la condition animale et d’une police dédiée ;
  • Suppression de l’exception culturelle permettant aux corridas et autres combats d’animaux de perdurer ;
  • Légiférer pour que la restauration publique propose une option végétarienne bio et locale ;
  • Garantir l’indépendance et le pluralisme dans les médias ;
 
 
La société civile s'est déjà mobilisée en Espagne, en Islande, en Autriche, en Italie ou encore en Grèce…Le réveil citoyen arrive en France !
 
Les premiers mouvements :
100% Citoyen – Alliance écologiste indépendante – Alternative Démocrate - Convergence Citoyenne – Démocratie21 - Démocratie Directe & Résilience - Fédération Agissons – Une Force pour le Vivant - La France a des Ellles – Une France Unie Diverse et Solidaire (UDS) - Front Vert – Génération Végétale – Hexagone – Mouvement Représentatif de la Société Civile - Paris Citoyen - Parti Antispéciste Citoyen pour la Transparence et l'Ethique (PACTE) – Parti Breton – Parti Lorrain – 57 Le Parti des Mosellans – Parti Politique des Citoyens Républicains (PPCR) – Parti de Rien - Parti pour la Santé – Rassemblement Eco-Citoyen – Réinventons la France – Union des Forces Citoyennes et Républicaines (UFCR)


Inscription newsletter


Brèves
28/02/2017

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes

La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d’eau de nos cartes
Alors que l’État cartographie les cours d’eau du pays, la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, a mobilisé ses troupes pour en faire déclasser le maximum. Enjeu : échapper aux règles sur la lutte contre la pollution. Deuxième volet de l’enquête de Reporterre.
Reporterre - 28/02/17
28/02/2017

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice

Le projet de stockage de déchets radioactifs à Bure gelé par la justice
Le tribunal administratif a annulé la cession à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs d’une forêt sous laquelle doivent être enfouis des déchets nucléaires.
Le Monde 28/02/17
09/01/2017

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions

La FNSEA a pris le pouvoir sur l’agriculture dans les régions
Les nouvelles régions françaises et leurs exécutifs ont un an. Au sein de ceux-ci, les élus proches de la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire, sont nombreux. Et détiennent les leviers de commande sur les nouvelles compétences échues aux régions, comme la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural.

Enquête à retrouver sur Reporterre.net

Dernier tweet
Page Facebook
Partager notre site